Direction les fjords de l’ouest

Depuis que nous avons quitté les îles Lofoten nous sommes surtout sur les routes. Il faut dire que le voyage jusqu’à Trondheim est long.. environ 900km!
Heureusement la banquette d’Alphonse est confortable et nous avons de la bonne musique !
Nous voici donc lancé sur la longue route qui nous mènera vers notre point de départ pour les fjord de l’ouest!

Aujourd’hui nous avons roulé pendant environ 5h, en comptant les arrêts pipi, café, nourriture et surtout essence… Notre cher Alphonse à la descente facile.. En plus vu le prix de du carburant ici, on ne s’arrête pas à la première station venue.. bien souvent on attend de trouver un peu moins cher, si on peut.
La route se passe bien, sous la pluie par contre. Nous checkons souvent la météo car si il pleut on ne peut pas se garer partout la nuit, au risque de s’embourber.. et malheureusement la météo n’est pas très positive.. en effet, elle nous annonce de la pluie, et bien, jusqu’à la fin du mois!
Durant tout le mois d’octobre la Norvège va être noyée sous la pluie.
Bon.. on espère que ça va changer !
En attendant, on a trouvé pour ce soir un joli coin, au bord d’une cascade impressionnante ! Et les petites roues d’Alphonse seront protégées de la boue car nous sommes sur une place en gravier !
Comme nous avons tous passé la journée entière dans le camion, nous décidons d’aller se dégourdir les jambes pour nous autres humains, et les pattes pour le chien.
On se rapproche de la cascade, et là, on voit qu’il y en a une autre cachée dans le renforcement de la montagne. L’endroit possède un charme particulier et bien que nous soyons trempé en quelques minutes, nous n’arrivons pas à nous résigner à rejoindre Alphonse.
On reste encore un peu devant ce spectacle et on continu un peu notre petite marche.
Au bout d’un quart d’heure, même Eryn en a marre alors on retourne à l’intérieur. La mission va consister maintenant à faire sécher les vestes et les pantalons, dans 4m carré ! Ma doudoune fini sur le volant et celle de Sylvain sur les transats ! Quand on a pas de place il faut être organisé, et inventif !

Un nouveau jour se lève, mais le programme est le même que la veille, on roule ! Nous avons décidé de changer de route afin de ne pas reprendre le même itinéraire qu’à l’aller. Nous prenons donc la route panoramique ! Et comme nous avons bien fait ! Partout où nous posons les yeux, il y a quelque chose à voir !
Comme nous a dit il y quelques jours un espagnol que nous avions croisé sur le quai du ferry, ici tout est joli! Même le quai est beau, alors que ce n’est rien d’autre qu’un quai !
Il avait raison! Partout où nous passons, même dans les villes plus industrielles, il y a une beauté qui émane des lieux ! Est ce que ça vient de ce pays ? Ou alors nos yeux de voyageurs, qui avons le temps d’observer le paysage, seraient plus enclin à déceler la beauté cachée dans chaque nouvelle destination ? Il faudra que nous essayons en rentrant! Peut être allons nous redécouvrir des lieux, dans lesquels nous ne voyions plus spécialement ce qu’il y avait de beaux.

Toujours est il, que cette route n’est n’a pas été nommée route panoramique pour rien ! L’eau des fjords est bleue turquoise malgré la couleur très grise du ciel! Au loin nous pouvons même apercevoir les glaciers ! Ces magnifiques blocs de glace au légers reflets bleutés. Aujourd’hui encore le trajet va être long, pas tellement à cause des kilomètres, mais plutôt à cause des arrêts photo !

Ici les montagnes pelées succèdent aux denses forêts de sapin. Les paysages changent constamment et c’est pour nous un émerveillement de chaque instant.
En quelques kilomètres seulement, on traverse une vallée montagneuse, revêtit simplement de lichens. L’instant d’après nous sommes sur une petite route de forêt, entourés de hauts sapins emmitouflés dans le brouillard. Et seulement quelques minutes après ça, Alphonse se retrouve au niveau de la mer, protégé des vagues uniquement grâce à une petite barrière de sécurité qui longe la chaussée. Durant ce voyage, on réalise que ,bien souvent, la route est aussi belle que la destination..

Après quelques minutes, nous nous garons sur un quai, pour attendre le ferry qui doit nous faire traverser le fjord. Nous pensons naïvement que ce sera un petit ferry comme les autres, qui accostent environ toutes les vingt minutes.
Pas du tout ! Le voyage est plus long et par conséquent les horaires de ferry beaucoup plus espacées ! Nous allons en réalité devoir l’attendre pendant 3h…
Bon, super.. On est un peu saoulé, enfin surtout moi. Mais bon comme d’habitude je m’énerve un peu ( seulement un peu) vite, mais la pression redescend rapidement.
On se dit que nous allons profiter du temps que nous avons pour appeler nos mères ! Le temps de leur expliquer nos aventure et qu’elles nous racontent les leurs, le ferry sera là !
Effectivement ! J’ai même dû écouter mon appel car le bateau arrivait ! Au moins, on a pas vu le temps passer !
Nous avons donc rejoint notre coin pour la nuit vers 19h, il faisait nuit noire et nous étions bien contents d’arriver ! Nous avons passé une nouvelle nuit sous la pluie !

Ce matin, nous avons repris la route en direction de Klaebu, à quelques kilomètres seulement de Trondheim. Comme nous sommes dimanche tous les magasins sont fermés donc nous attendrons demain pour aller faire nos achats !

Nous sommes lundi matin, on prend la direction de Trondheim pour aller faire remplir notre bouteille de gaz. On en profite pour demander au vendeur ou nous pourrions trouver un magasin qui vend des chaînes à neige car nous sommes mi octobre et la neige pourrait bien faire son apparition dans les jours qui viennent ! Mieux vaut être équipé ! Ils nous indique une première boutique, et de là nous serons redirigés vers un grand magasin qui est censé avoir plus de stock !
Nous rentrons donc pour la première fois de notre vie dans un BILTEMA. Un gigantesque magasin dans lequel nous pouvons trouver aussi bien des piscines gonflables ( on se demande quand les norvégiens peuvent  bien s’en servir ^^), de la robinetterie, des chaînes à neige, des vélos et prendre le repas ! Un genre de Decathlon, Norauto et Flunch en même temps ! On est ressorti avec nos chaînes à neige, un lutin décoratif, des chaussettes et une prise jack!


Après ça nous sommes allés faire un tour au centre commercial pour le plus grand bonheur de Sylvain ! Mais j’avais une excuse, que peut on bien faire d’autre que les magasins quand il pleut ? 
On en a profité pour casser la croûte et nous sommes repartis en direction d’un coin pour la nuit, hors de la ville !

Le lendemain nous avons fait un détour sur notre itinéraire pour aller visiter le mémorial de Keiko !
Keiko c’est l’orque qui apparaît dans le film « Sauvez Willy ». Sylvain est un grand fan du film depuis gamin et son animal préféré n’est autre que l’orque. Alors c’était très important pour nous de faire se détour !
Il y avait sur la plage des panneaux explicatifs sur l’endroit, et sur la vie de Keiko. Il est né en 1976 et a été capturé en 79. Il n’a pas eu une vie bien facile le pauvre ! Comme tous les animaux qui ont été captifs pendant une grande partie de leur vie malheureusement ! Victime de la bêtise humaine ! Il a été recueilli en 93 par la Warner Bros pour jouer le rôle de Willy dans le film « Sauvez Willy » ce qui a attiré l’attention sur les conditions de vie en captivité. Ce fut le premier orque à retourner à l’état sauvage après une période de captivité. En août 2002 il traverse l’Atlantique Nord pour arriver en Norvège ou il cherchait la compagnie des humains. Il décède le 12 décembre 2003 à Taknes en Norvège.
Le cairn devant lequel nous nous trouvons aujourd’hui sert à indiquer l’emplacement où il a été enterré sur la plage de Taknes.
C’est émouvant de se dire que nous nous trouvons devant la tombe de cet animal emblématique. Sylvain pose un caillou noir sur le cairn, que nous regardons une dernière fois avant de rejoindre Alphonse.
Après ce moment fort en émotion, nous reprenons la route.


Notre prochaine destination, la route de l’Atlantique !
« Reconnue par le journal The Guardian comme « la route la plus pittoresque au monde », la route de l’Atlantique (Atlanterhavsveien) traverse huit ponts construits entre îlots et récifs, où l’océan vient lécher les rivages du nord-ouest de la Norvège. La route a été inaugurée en 1989 et a depuis fait l’objet d’un agrandissement. Celle-ci part du village de Bud, situé dans la commune de Fræna, jusqu’à Karvåg sur l’île de Averøy, dans le comté de Møre og Romsdal. » Voilà qui donne une idée de la magnifique route que nous venons de traverser !
Effectivement c’est assez impressionnant de se trouver aussi prêt du rivage ! Nous nous sommes d’ailleurs arrêtés en cours de route pour prendre les vagues en photo ! Avec le vent, elles étaient gigantesques ce jour là ! L’écume blanches venait s’écraser contre les rochers pour notre plus grand bonheur ! C’est dommage que cette route ne fasse que 8km, on aurait bien aimé que ça dure un peu plus !

En fin d’après midi, nous pensions arriver dans un camping sur lequel nous nous étions renseignés. Hors ,une fois arrivé devant on a vu qu’il ‘y avait personne à la réception. Seulement un mot sur la porte qui disait que nous pouvons nous garer et que quelqu’un passerai pour nous encaisser… Mouais.. on a été un peu décontenancé parce qu’on avait besoin de faire une lessive, de prendre une douche et tout ça. Mais comment avoir des jetons pour les douches et la machine s’il n’y a personne ? Rien n’était expliqué pour ça donc ça nous a un peu saoulé. On a regardé d’autres campings et ça avait l’air d’être comme ça partout. Entre les camping qui n’étaient pas ouverts et ceux qui n’avais pas de machine à laver, on a commencé à être un peu sur les nerfs..

On a donc décidé de louer un Airbnb pour trois nuits, le temps de faire nos lessives car après deux semaines sans machine, le linge s’est accumulé..
Le problème c’est que c’est beaucoup plus cher mais au moins quelqu’un est là et on peut faire tout ce qu’on à besoin de faire sans avoir besoin de jetons ou autre.
Nous avons donc passé notre première soirée dans une charmante petite maison norvégienne. On se croirait dans un chalet de montagne, tout est en bois, et le canapé, les fauteuils, les tapis, et les rideaux sont rouges, à motifs, c’est très typique, on adore. La pièce à vivre est très chaleureuse ! Eryn est fan des tapis ! Elle se roule dessus ! Elle profite à fond de l’espace.
Nous on a direct lancé une machine ! On veut être sur d’avoir tout lavé et séché avant de partir !
Le lit est hyper cosy, je pense que nous allons bien dormir !

Effectivement on à très bien dormi ! On a mis un réveil ce matin.. et c’est avec grand peine que nous sortons du lit ! Mais pas le choix, on a un gros programme aujourd’hui alors il faut qu’on se dépêche de partir !
C’est le seul jour où il ne devrait pas trop pleuvoir alors on va se lancer dans l’ascension de Trollstigen, ou, l’échelle des trolls ! C’est une route mythique que nous rêvons de prendre depuis notre premier jour en Norvège. Et le jour J est enfin arrivé ! Ensuite nous voulons visiter Geiranger qui se trouve de l’autre côté de la vallée, après Trollstigen.
On déjeune vite et on part pour avoir le temps de tout faire aujourd’hui !

Après quelques kilomètres,nous arrivons au pied de l’échelle des trolls !
On est hyper excités et en même temps on appréhende un peu ! La route monte de 12% et c’est un enchaînement de virages en épingle !


À partir de maintenant, c’est à Alphonse de jouer ! Notre petit père va être mis à rude épreuve, mais on compte sur lui! Jusqu’à présent il nous à toujours mené ou nous voulions ! Et comme nous dirait mon frère JB, on peut douter de tout, sauf de sa Volkswagen ! Et bien on va voir ça !


Alphonse ronfle un peu, mais il s’en sort très bien ! Beaucoup mieux qu’on l’aurait cru ! Sylvain a les mains cramponnées au volant, en même temps cette route met son vertige à l’épreuve! La route est au bord du précipice ! Mais alors qu’elle route ! C’est épique ! Une cascade ruisselle depuis le haut de la montagne et traverse la vallée. En regardant vers le bas, on peut voir le chemin que nous avons déjà parcouru et tous les virages que nous avons passé ! Plus nous avançons plus nous nous rapprochons de la neige ! Les sommets sont enneigés, et nous n’allons pas tarder de les atteindre!


Pour rendre le moment encore plus épique, Sylvain met la musique du seigneur des anneaux, à fond! Ça nous met les frissons !
C’est un moment génial! On est tellement heureux de pouvoir prendre cette route ! On avait peur de ne pas pouvoir le faire car chaque année, le col ferme aux alentours de mi-octobre. Heureusement, nous sommes venus au bon moment !
Encore un dernier virage et nous arrivons au sommet. On se gare sur le parking, devant la boutique souvenir et le café qui se trouvent en haut, mais qui sont fermés aujourd’hui. Il n’y a que deux ou trois véhicules sur le parking.
La neige s’est déposée tout autour de nous et le sol est givré ! Il faut faire très attention car ça glisse énormément !


Une petite passerelle permet de rejoindre le point de vue, qui surplombe la route, un peu plus loin. On s’apprête à l’emprunter avec Eryn, mais ça glisse beaucoup trop. Elle dérape, c’est très désagréable pour elle. Sylvain l’a ramène au camion et nous nous rendons sur la plateforme, seulement tous les deux.
Nous sommes obligés de nous tenir à la barrière pour ne pas tomber. On avance tout doucement, bien que l’on soit pressé d’aller voir la vue sur la Trollstigen !
En chemin nous croisons un touriste qui vient d’Amsterdam. On discute un moment, il nous explique qu’il fait le tour de la Norvège en voiture et qu’il dort en toile de tente. Dire qu’on se plaignait de la pluie et du froid! On le plaint ! Il nous dit qu’il a trois sacs de couchages alors ça va. On se souhaite bonne continuation et on continu notre marche jusqu’au point de vue.


Ça y est nous y sommes ! On en a le souffle coupé ! La vue est impressionnante ! Nous sommes au dessus de la route que nous venons de monter ! Les virages se dessine sous nos yeux, ainsi que la cascade qui descend jusqu’en bas, en passant sous le petit pont que nous avons traversé. C’est vraiment impressionnant ! On l’a fait ! On a grimper l’échelle des trolls, enfin Alphonse la fait ! Nous on s’est contentés de se laisser traîner, mais quand même ! On y est. Sylvain savoure la vue mais son vertige refait surface. Il faut dire qu’on est sacrément haut et que les parois sont vitrées, alors c’est encore plus effrayant ! On reste longtemps, à regarder, prendre des photos et surtout à s’émerveiller. On voit notre ami Hollandais entamer la descente avec sa voiture. On dirait une petite voiture miniature lancée sur un circuit d’enfant vu d’ici.


En plus de la vue, qui est superbe,on savoure le silence ! Il n’y a que nous sur la plateforme. Autour de nous le paysage est sous la neige. On ne saurait pas dire quelle heure il est. C’est un instant suspendu dans le temps, on ne voudrait que jamais il ne s’arrête !
Mais nous devons rejoindre Geiranger, et il y à encore de la route. C’est avec une pointe de déception que nous rejoignons Alphonse.


Nous reprenons la route au milieu des montagne enneigées. C’est la première fois que nous voyons la neige en Norvège alors on est un peu comme des gosses !
Lorsque nous redescendons en altitude, la neige laisse place à la pluie, et le moment de magie se discipe. Nous laissant un merveilleux souvenir en mémoire, un de ceux qu’on n’oubliera jamais ! 

Nous arrivons à Geiranger par une petite route tortueuse, qui surplombe le fjord !
C’est une branche d’une quinzaine de kilomètres du Storfjord, l’un des plus long fjord de Norvège. Au fond du fjord se trouve le village de Geiranger. Il est inscrit avec le Nærøyfjord sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2005 sous l’appellation de fjords de l’Ouest de la Norvège.
Nous nous rendons directement vers un point de vue qui nous permettra de surplomber le fjord et le village de Geiranger.

Sur place se trouve la « Queen’s chair » qui domine le fjord. C’est une chaise en bois montée sur un socle en pierre. Elle à été construite en hommage à la reine Sonja pour tout ce qu’elle a fait pour mettre cette région en lumière.
On a donc posé notre royal fessier sur la fameuse chaise pour admirer la vue.
Et même si la pluie avait recommencée de tomber, c’était un très bon moment !


Après ça, nous avons pris la route du retour. Nous ne sommes pas repassés par Trollstigen car c’était un peu plus long et que la route est plus dangereuse en descente. Nous avons tout de même mi presque 3h pour rejoindre notre demeure.
Nous sommes arrivés aux alentours de 18h30 et nous avons lancé le sèche linge ! Dans l’espoir de retrouver notre linge tout sec dans quelques heures.
Mais malheureusement, même trois heures après, le linge était chaud mais encore humide ! On a donc étendu la lessive un peu partout dans la maison, sur la cheminée, sur les chaises… décidément on est pas du tout fait pour les sèches linges ! On ne les aiment pas et ils nous le rendent bien !

Ce matin c’est le 14 octobre ! Et c’est mon anniversaire !!! J’ai eu le droit à une grosse léchouille d’eryn pour l’occasion ! Sylvain s’est contenté d’un gros bisous! Heureusement 😂


Miracle! Le linge a séché pendant la nuit ! On relance donc une deuxième machine !
Aujourd’hui on passe une journée tranquille. Sylvain trie et retouche ces photos, Eryn se prélasse sur le tapis et moi je bouquine sur le canapé! Dehors il pleut des cordes, on est bien au chaud à regarder les gouttes ruisseler contre les vitres.

Cet après midi nous sortons pour aller acheter un gâteau d’anniversaire. Comme il n’y a pas de pâtisserie ici, on se rabat sur une grande surface. On en fait trois avant de trouver notre bonheur ! Bon comme tout est écrit en norvègien, on se fit au visuel, et il a l’air bien bon! On aura le verdict ce soir. On aurait aimé avoir une petite goutte de champagne mais il faut aller dans un magasin spécialisé et c’est hors de prix ! Alors on se contente de deux bières chacun ! Et c’est déjà plus cher que le prix d’un pack en France !

Ni
On rentre avec tous nos achats et on se replonge dans nos activités ! Je reçoit un appel de Pascale, la maman de Sylvain pour me souhaiter un joyeux anniversaire. Ça fait plaisir de pouvoir se parler malgré les kilomètres.
J’ai hâte d’être ce soir, on a prévu de faire une visio en famille pour fêter mes 24ans tous ensemble !
À 19h, on se connecte sur Messenger et on lance la conversation.
C’est trop cool de voir tout le monde ! Nous ne sommes que deux alors c’est facile mais de l’autre côté de la caméra ils sont 14 à devoir se serrer pour qu’on les voit ! Ca fait du bien n’empêche, de voir tout le monde ! On trinque! Eux au champagne et à la Karmeliet nous à la 1664… C’est qu’ils nous donneraient presque envie de rentrer.. ^^
On a quand même hâte de revoir tout le monde en vrai !
La soirée se passe bien, on raconte nos aventures et on écoute les leurs.. ça fait du bien au moral de partager ce moment tous ensemble. J’ai même pu souffler mes bougies!
Nous avons manger notre gâteau norvègien, et il était très bon! On a bien fait de faire confiance à notre instinct !
Après plusieurs heures derrière la caméra, on se souhaite bonne nuit et on se dit à bientôt !
Nous allons nous coucher, pour notre derrière nuit dans un grand lit!
Demain nous retrouverons la banquette d’Alphonse.

Ce matin c’est le moral un peu dans les chaussettes que nous rangeons toutes nos affaires et que nous quittons la maison douillette pour retrouver notre bolide!On est très content de retrouver notre petit camion, ce n’est pas ça qui nous déprime ! C’est la pluie ! Elle ne cesse de tomber depuis pas loin de dix jours ! On ne s’en rend pas compte quand on est dans une maison au chaud. Mais lorsque l’on est sur la route ça tape un peu sur le système ! Car même quand la pluie se calme pour une heure ou deux, tout est trempé ! Les chemins de randonnées sont plein de boue et nos pieds s’enfonce dans l’herbe imbibé d’eau ! Ça empêche pas mal d’activités…

On prend donc la route pour aller voir un pont très ancien. Rien que le nom du pont nous a donné envie d’y aller ! Il s’appelle Kylling Bridge ce qui veut dire « pont poulet ». Ça n’est pas un énorme pont en forme de poulet.. mais il est très joli quand même ! Sa construction a commencée en 1913 et s’est terminée fin 1921. Le pont Kylling est probablement le pont ferroviaire le plus connu et le plus photographié de Norvège. Il est situé sur le chemin de fer de Raumabanen entre Dombås et Åndalsnes et est un exemple de travaux d’ingénierie et de construction impressionnants.

On est resté un moment à l’observer, puis la pluie nous a forcée à retourner dans le camion. Nous avons roulé encore un moment puis nous nous sommes arrêtés dans un joli coin au bord d’une rivière pour passer la soirée et la nuit. Demain nous allons visiter Måløy, l’un des port de pêche les plus importants du pays. En attendant on vous dit à bientôt pour la suite de notre épopée !

Publié par foncealphonse2021

Nous sommes un couple qui préparont un voyage en Norvege et nous profitons d'un site pour vous racontez notre périple dans les contrées du Grand Nord.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :